Rechercher
  • Geneviève Lafrenière

Ritualiser sa démarche de sobriété


L’addiction…

...sujet encore tabou et souvent méconnu. Pourtant, j’ai l’impression que notre société est plus que jamais connectée à l’extérieur, cherchant à combler des besoins intérieurs. Réseaux sociaux, pornographie, sucre, pot, alcool, cigarette, bouffe, magasinage compulsif…


Je vois dans l’addiction un certain ritualisme. Car bien souvent les rites existent pour marquer un passage ou établir une connexion à une puissance supérieure.



Au début on le fait par plaisir, pour célébrer, partager, se détendre… et plus tard, si on ne respecte plus une cadence saine, s’auto-médicamenter.


Quand on choisit l’abstinence ou la modération, on récupère du temps précieux qu’on peut alors investir à la création de nouveaux rituels, de nouvelles habitudes.


J’ai la chance de porter plusieurs chapeaux en tant que Coach dont celui d’accompagner certains clients dans leur démarche de sobriété. Je suis toujours touchée et fascinée de voir quiconque s’engager à changer pour enfin incarner leur plein potentiel. Que de beauté.


Ça fait plusieurs fois qu’on me demande si j’ai des trucs pour trouver sa date d’abstinence et comment s’y préparer. Personnellement, j’ai planifié le tout pendant 6 mois. J’ai avisé famille et amis de ma démarche. Sachant que je visitais la France, je me suis achetée des bouteilles de vin uniques que je consommerais quelques heures avant le jour J avec des gens importants pour moi. La veille d’entrer en thérapie, j’ai allumé chandelle et encens, me suis versée un dernier petit verre de rhum cubain et me suis écrit une lettre d’encouragement et de fierté. Le lendemain, je commençais une nouvelle aventure. Ça fait maintenant 13 ans et demi. Wow... que de chemin parcouru...


J’ai consacré les mois suivant à établir une nouvelle routine incluant yoga, méditation, écriture quotidienne de mon journal de bord, lectures dédiées au développement personnel, me faire des tisanes, des jus frais, jardiner, tricoter. Je portais différents bracelets pour me rappeler de m'aimer, me faire confiance, me respecter, etc.


Ma date d’abstinence, que j’appelle affectueusement celle de ma renaissance et/ou la date où j’ai choisi de naître, est celle où je suis entrée en thérapie. On a toutes et tous un parcours unique. Plusieurs de mes clients commencent par solidifier leur amour propre avant d’arrêter, d’autres ont déjà commencé leur démarche avant de venir me voir. D’autres changent d’orientation en cours de route. Ils visaient la modération et souhaitent maintenant l’abstinence.


Chose certaine, en arrêtant ou en modérant les comportements limitants, on récupère du temps et de l’énergie qui pourront être canalisés envers des choix plus sains pour soi.


Pour aider ce passage et les mois à suivre, j’ai décidé d'adopter la tendance des boîtes mensuelles pour en faire une boîte rituelle de sobriété. J’hésite encore entre commercialiser la boîte ou simplement suggérer les achats et une proposition de marche à suivre. Plus j’y pense, plus je vais opter pour la deuxième option mais voici en attendant le prototype que j’ai commencé à monter. Sels de bain, 30 jours de tisane, chandelle, encens, gant exfoliant, savon, journal, etc.


Au plaisir de vous coacher,

Geneviève


#sobriété #rétablissement #méditation #coaching #pnl #coachpnl #coachdesobriété #abstinence #addiction #dépendance #dépendanceaffective #coach #développementpersonnel #liberté #amourdesoi #rituel