top of page

Honorer la pertinence des AA

Dernière mise à jour : 23 oct. 2023


des gens discutent ensemble
groupe de discussion
Les Alcooliques anonymes (AA) ont été fondés en 1935 par Bill Wilson et Dr Bob Smith. L'histoire des AA commence avec la rencontre de ces deux hommes à Akron, dans l'Ohio, aux États-Unis. Bill était un alcoolique en difficulté qui avait essayé d'arrêter de boire à plusieurs reprises. Désespéré, il cherchait LA solution jusqu’à ce qu’il vive une expérience spirituelle ayant contribué à sa sobriété. Il a commencé à partager son histoire avec d'autres alcooliques dans l'espoir de les aider.

C’est lors d’un voyage d'affaires à Akron où il était très tenté de boire, qu’il a cherché des gens à accompagner. C'est ainsi qu'il a rencontré le Dr Bob, un chirurgien, également atteint d'alcoolisme. Les deux hommes se sont entretenus pendant plusieurs heures, partageant leurs épreuves et l'espoir de rester abstinents.


C'est durant cette rencontre que les fondements des Alcooliques Anonymes ont été posés. Bill a partagé son expérience spirituelle et l'importance d'aider les autres alcooliques pour maintenir sa propre sobriété. Le Dr Bob a également exprimé son intérêt pour cette approche et accepté de collaborer avec lui pour aider les autres. Par la suite, d'autres personnes ont rejoint le mouvement et les AA ont commencé à se développer. Les membres se réunissaient régulièrement pour partager leurs histoires, leurs forces et aspirations, en offrant soutien et encouragement mutuels dans leur lutte contre la dépendance à l’alcool.


Le programme des AA

Le programme des AA repose sur 12 étapes, un ensemble de principes et de pratiques visant à aider les membres à se rétablir de l'alcoolisme et à maintenir leur sobriété.

Les AA sont devenus un mouvement mondial, avec des milliers de groupes et de membres dans environ 180 pays. Les étapes ont depuis été déclinées pour aider les gens souffrant de toxicomanie (NA\CA), de dépendance affective DAA), de rapport problématique avec la nourriture (OA) ou le jeu (GA), et pour accompagner les familles affectées par la dépendance d’un proche comme alanon ou alateen.


Les 12 étapes

Je vouerai une gratitude infinie envers ce mouvement international et gratuit toute ma vie. Il est le précurseur d’une approche non-jugeante et sécuritaire pour accompagner des gens dans leur souffrance en leur donnant des outils concrets et un lieu de partage où se sentir compris. Comme la toxicomanie fait partie de mon adn de grand-père en petite-fille, je me consacre depuis plus de 16 ans à l’étude des dépendances et du rétablissement. C’est un sujet qui me passionne, me tient à cœur et m’anime au point d’en faire ma mission.


Au cours de mon cheminement, j’ai suivi les 12 étapes à la lettre, suis retournée à l’université étudier en toxicomanie et me forme continuellement aux dernières approches en la matière. Je suis devenue intervenante en dépendances et j’accompagne les gens depuis plus de 10 ans dans leur démarche de sobriété. Au fil de mes études, de mes expériences et du temps qui passe, j’observe ce qui fonctionne pour moi et pour d’autres en-dehors de ce programme mondialement reconnu. Certains en rebutent l’aspect spirituel souvent confondu avec la religion, d’autres, le groupe ou le manque de flexibilité des membres. Il semble régner une sorte de rigueur/rigidité parfois malsaine quant à la façon de suivre les étapes qui peuvent parfois générer culpabilité et désintérêt des gens face à cette approche.


Autrement, cette dernière a fait ses preuves et continue d’être favorisée par plusieurs maisons de thérapie Nord-américaines.


Les 12 étapes NA*

1. Nous avons admis que nous étions impuissants devant notre dépendance, que nous avions perdu la maîtrise de notre vie.

2. Nous en sommes venus à croire qu’une Puissance supérieure à nous-mêmes pouvait nous rendre la raison.

3. Nous avons décidé de confier notre volonté et notre vie aux soins de Dieu tel que nous Le concevions.

4. Nous avons fait un inventaire moral sans peur et approfondi de nous-mêmes.

5. Nous avons avoué à Dieu, à nous-mêmes et à un autre être humain la nature exacte de nos torts.

6. Nous avons pleinement consenti à ce que Dieu élimine tous ces défauts de caractère.

7. Nous Lui avons humblement demandé de nous enlever nos déficiences.

8. Nous avons dressé une liste de toutes les personnes que nous avions lésées et avons résolu de leur faire amende honorable.

9. Nous avons directement fait amende honorable à ces personnes dans tous les cas où c’était possible, sauf lorsque cela pouvait leur nuire ou faire tort à d’autres.

10. Nous avons poursuivi notre inventaire personnel et avons rapidement admis nos torts dès que nous nous en sommes aperçus.

11. Nous avons cherché par la prière et la méditation à améliorer notre contact conscient avec Dieu, tel que nous Le concevions, Le priant seulement pour connaître Sa volonté à notre égard et pour obtenir la force de l’exécuter.

12. Ayant connu un réveil spirituel comme résultat de ces étapes, nous avons alors essayé de transmettre ce message aux dépendants et d’appliquer ces principes à tous les domaines de notre vie.


*Narcotiques anonymes


Oser revoir les 12 étapes

Le sujet de mon prochain article portera possiblement sur le livre que j'écris présentement: Oser revoir les 12 étapes. Si les 12 étapes des AA, NA, OA... ont fait leur preuve, elles peuvent manquer d'une touche de modernité et ne rejoint qu'une partie du monde. Plusieurs aimeraient atteindre une sobriété émotionnelle sans arrêter de consommer pour autant. D'autres ont une spiritualité qui n'implique pas le concept de Dieu. Bref, après plus de 15 ans d'études, de pratique et d'intervention en dépendances, je suis heureuse de proposer une alternative universelle et documentée qui rejoindra celleux qui souhaitent retrouver leur indépendance face aux addictions et/ou leur Être. À suivre!

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page