Rechercher

Multidépendance

Dernière mise à jour : 31 août

Bonjour. Je m'appelle Geneviève et je suis multidépendante. Il y a plus de 15 ans je choisissais l'abstinence d'alcool et de cannabis. Deux ans plus tard, j'arrêtais la cigarette. Je contrôle mon café, je vire des brosses de desserts (parfois aussi de magasinage) et passe beaucoup trop de temps sur internet! Une vraie all dressed comme on dit!


Dans le jargon du rétablissement on entend parfois dire que la dépendance affective est la mère de toutes les dépendances. Évidemment que je l'avais aussi! J'ai d'ailleurs passé les 8 premières années de mon rétablissement à tomber en amour avec moi plutôt qu'avec un autre être humain. Beaucoup beaucoup beaucoup d'heures de thérapie et de pratique entre les séances (et totalement réversible si on s'y engage).


Je ne scorais pas tant que ça sur l'échelle de la dépendance à internet - Internet Addiction Test (Êtes-vous cyberdépendant ? – Cyberdependance.ca) mais j'ai tout de même décidé de quitter les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et LinkedIn) le 31 décembre dernier. Ça a fait grand bien parce qu'étant abonnée à beaucoup de pages sur la sobriété et autres sujets du genre, je lisais trop de trucs à m'en friser les oreilles.


Ça ne me manque aucunement, j'ai récupéré du temps et nourris principalement mon mental d'informations pertinentes et documentées.


Mon autre plus grosse dépendance avant même l'alcool, le pot, la cigarette et le café est le sucre. Depuis toutes petite, le chocolat et tous les desserts m'apportent réconfort, plaisir et incapacité à y résister. Juste l'idée de ne plus en consommer me terrorisait. Je m'y suis préparée pendant un an... J'ai énormément lu sur le sujet et me suis mise à appliquer les enseignements reçus au fil des années. J'ai beaucoup aimé ce livre (Sex, drugs, gambling & chocolate) qui aborde les addictions avec un nouveau regard. Il énumère tout ce à quoi on peut être addict et nous invite à identifier les niveaux de sensibilité (léger, modéré, extrême) de chaque addiction.


Le livre Heureux, mince et libre, traduction de Bright line eating m'a aussi beaucoup aidé à prendre cette décision. L'autrice et Dr. en psychologie y décrit le sucre et la farine comme des agents addictifs très dommageables pour le poids et la santé. Son dernier livre Rezoom, aborde la rechute et implique un modèle thérapeutique que j'adore du Dr. Richard Schwartz, The internal familiy system.


J'en suis au jour 8 et je trippe ma vie. Tout comme mes nombreuses tentatives d'arrêter de fumer, je vois maintenant ce choix comme une victoire plutôt qu'une privation. J'ai 8 mois d'abstinence de RS et ne compte pas y retourner. Quant au sucre, ce sera une seconde à la fois. Je pense bien garder le café sauf si indication contraire du médecin. Tout ce temps et cette énergie récupérés sont investis aux loisirs, aux études, à la famille, à la détente et à tout ce qui me fait envie.


La multidépendance n'est pas encore assez documentée à mon goût, mais si vous lisez bien l'anglais, Sex, drugs, gambling & chocolate est vraiment super et ne prône pas nécessairement l'abstinence totale. Il y a aussi place au choix de la modération.


Bonjour, je m'appelle Geneviève et je suis multidépendante.


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout